CABARET TA MERE

À travers une succession de numéros réjouissants, sept artistes tordent le cou au sexisme.  Danse, saynètes, grand-guignol : welcome to Cabaret Ta Mère !

La pièce prend la forme d’un cabaret itinérant à l’humour grinçant, dans lequel les artistes jouent leur propre rôle. Ils partent de ce qu’ils sont, de leur propre expérience du sexisme et des genres : Mathilde, sur la religion, Alice, sur l’apparence et la beauté, Sophie sur le féminisme, Nathalie sur la maternité et l’éducation, Florian sur les apriori et les clichés, David sur le transgenre et l’aspect philosophique, Piero sur l’identité sexuelle. Le spectacle se veut protéiforme, enlevé et réjouissant, à l’image d’un cabaret moderne. Il est composé de morceaux musicaux chantés, de numéros, de courtes scènes dialoguées, d’intermèdes comiques, de transformations esthétiques en temps réel, d’éléments et de questionnements importants sur le sexisme et le genre sous la forme d’une conférence, et avec une histoire en fil rouge : la première accession à la papauté d’une femme.

« Le rire contre les préjugés ! » Sceaux Magazine
« Le Cabaret Ta Mère tord le cou au sexisme par le rire » Le Blog de Nestor
« Pertinent et effronté, ne manquez pas ce coup de frais ! » La Jaseuse
« Un cabaret transgenre, pardon trans-identitaire, musical, théâtral, expérimental, drôle, émouvant, délirant, référentiel, dérangeant, décalé, audacieux, étonnant, bordélique, rythmé et enrichissant. C’est très beau à regarder et ça a du fond. » Le Mague
« Un spectacle dont on a tous besoin. » I cannot sit still
« Surprenant, original et drôle. Une réussite. » Au Balcon
« Attention Ovni Théâtral. Et réel coup de cœur ! (…) Un Cabaret communicant une folle énergie. Des situations ou des formules chocs font rire. D’autres moments, plus fragiles, laissent le spectateur muet. Muet, car les comédiens nous invitent dans l’intime. Une pièce à ne pas rater. » Gentside
« Absolument inratable. » La Petite Revue
« Une vraie performance, une vraie qualité technique. Un moment rare et précieux. » Plein Phare, Radio France Plurielle
« Pour finir en beauté et commencer la nuit. » Le Rideau Rouge
« Un Cabaret extraordinaire pour rire du sexisme ordinaire. » Le Kiosque Nantais

Avec: Florian Bayoux, Nathalie Bernas, Mathilde Bourbin, Sophie Jarmouni, David Maison, Alice Mesnil, Pierre-Emmanuel Parlato.
Scénographie: Anatol
Lumières: Raphaël Saïer
Coaching vocal: Pierre-Edouard Bellanca
Chorégraphise: Solène Hébert
Création graphique et vidéo: Ghislain de Haut de Sigy
Soutiens: Ville de Sceaux, MJC de Sceaux

Programmation:
24 Juin 2018: Ville de Mauregard (1 date)
Du 26 au 30 Avril 2018: Théâtre Universitaire Royal, Liège, Belgique (5 dates)
8 Mars 2018: Salle du Levant, Fernay-Voltaire (1 date)
Du 26 au 31 Décembre 2017: Théâtre de Poche-Graslin à Nantes (9 dates)
Du 13 au 16 Juillet 2017: Théâtre de la Jonquière à Paris (4 dates)
Du 6 au 30 Juillet 2017: Théâtre des Corps Saints à Avignon, festival OFF (22 dates)
4 Mai 2017: Sortie de résidence dans l’atrium de la MJC de Sceaux (1 date)
14 Mai 2016: présentation d’une maquette au Théâtre Marcellin Berthelot à Montreuil, festival Court au Théâtre

Lire le dossier de presse en le téléchargeant ici.

search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close